lundi 12 août 2013

METTRE A PLAT

Mettre à plat, c'est découdre une chemise en vue de la relever.
C'est à dire, partir d'une chemise pour en faire un patron, le contraire de ce qu'on fait d'habitude.
On appelle cela, une chemise relevée.

Plusieurs méthodes existent:

Au centimètre:
On relève toutes les mesures et on les appliquent sur papier

A l'éplingle:
On fait de même en traçant sur la chemise avec une épingle pour voir les différents aplombs
A condition que la chemise soit bien coupée dans le doit fil....
Ce qui n'est pas toujours le cas
Mais quand même plus précis que le relevé au centimètre

Au ciseaux
C'est à dire qu'on ne se casse pas la tête, on coupe toutes les coutures pour mettre à plat
Mais quelles sont les valeurs de coutures?

Enfin la mise à plat:
 Là c'est beaucoup plus long que les méthodes évoquées plus haut
Il s'agit de tout découdre
Bien souvent on découd les manches, mais on les laisse entières, de même pour le col et les poignets
J'ai choisis pour ce sujet de tout découdre, tout ce qu'il est possible de faire
Je l'ai rarement fait dans ma carrière mais aujourd'hui que je suis au chômage j'ai le temps .....
De plus,bien que je ne sache pas coudre à la machine, mon école ayant déménagé avant mon apprentissage  je sais comment une chemise est montée, mais là, c'est un PaP et il y a toujours des surprises ....
Alors, si l'on me demande ce que j'en pense...

Je mets sur mannequin
Mon œil a déjà vu quelques points sensibles tels que ...


Le pli d'épaule

Plus visible ici

Le dos sans forme

Et les manches ....
Heu ... des manches?
Ça, c'est mon œil de vieux routier (sympa?) de la chemise.
Maintenant, il faut donner des explications rationnelles
Alors...

  Je découds, au ciseau ( J'aurai pu recadrer la photo, car oui, je suis en short ....)
Mais pourquoi faire?

Ou

Au poinçon

Les manches décousues entières


J'ai toujours eu pour habitude de commencer par les manches, tout simplement parce qu'après, on a directement accès aux coutures cotés.
Si j'avais commencé par le col, ce qui est possible, à force de manipulations, les réglages épaulettes / échancrure  seraient effilochés et distendus 
Comment etre précis dans ce cas?

Les manches ouvertes et les poignets qui pendouillent ...


Les devants à moitié démontés


Les devants complets avec le col encore entier



L'épaulette
Joli le puzzle non?


Le col en 2 parties

La bande d'une part qui ne tient que par sa seule boutonnière

Le rabat

Entièrement décousu et retourné.
Ce qu'on ne fait jamais
Car, c'est long, très long de démonter un col
Mais, je suis en même temps patient (oui, oui, quelquefois .....) et curieux
Et j'aime à voir ce qu'il y a dedans mais surtout comment c'est monté
Pour cela, il faut démonter et ne pas couper


Un petit coup de fer ...


Oh, oh problème sur les échancrures ....


Maintenant

LE RELEVÉ

 
Tissus bien calés on tourne autour

Comme ça

video 


Comme ça pour le devant et ainsi de suite  



La manche

Comme ça
video


Maintenant l'épaulete (la pièce d'épaule)



 L'épingle toujours pour tenir les morceaux doubles
Et la coupe

video


 Maintenant le col


En tant que telle la bande n'est pas des plus intéressante...
Mais , je l'ai faite quand même
Ce qui m'interrese c'est le rabat, ses lignes, ses intérieurs
Alors, j'ai fais ça pour comprendre  



video

Et puis, j'ai eue l'idée saugrenue et prétentieuse de superposer mes patrons à ceux que j'avais relevés
E vérifiant les réglages ....
Ce qui a donné ceci
En BLEU mes relevés
En ROUGE mes patrons 

En image ....








 




















Bon!
Bah voila ....


Pour finir



Un patron complet


La chemise entièrement à plat avec le patron correspondant



Et les outils nécessaires à cette réalisation


Je fais de mon mieux tout seul!
Je ne maitrise pas totalement le retardateur
Les photos/vidéos ne sont pas de première qualité 
Je sais.... Je sais ....
Mon but, n'est pas d'étudier à fond la "balance des blancs  "
Je ne suis pas "commercial" 
A la qualité de la photo/vidéo je préfère m'expliquer en termes clairs pour la bonne compréhension de tous ...
Chacun ses gouts ...


Bonnes vacances à celles et ceux qui y sont
Bonnes vacances à celles et ceux qui vont partir
Bon courage à celles et ceux qui vont devoir retourner au travail ...

Où que vous soyez, merci à celles et ceux qui me lisent 

A bientôt  










jeudi 20 juin 2013

AVANT, C'ETAIT avant .... MAIS UN (petit coup de gueule s'impose)

Comme vous le savez, je ne suis pas un grand nostalgique du temps passé , il faut vivre avec son temps et profiter comme il se doit des produits de la vie
Ce pendant, il ne faut pas abuser des sources d'informations dont nous disposons aujourd'hui...
Ce sera ma conclusion en fin d'article .....
Mais, MOI, je ne parle que du sujet que je connais bien, bien que j'ai encore et toujours des choses à découvrir.....
Et puis les coups de gueule, c'est pas mon genre .....
Donc les chemises...
Donc

AVANT

Un patron de chemise se présentait comme ça
Je sais, c'est froissé, mais, je n'ai pas voulu repasser au risque de les déchirer
Ce sont de précieuses reliques que je garde soigneusement
Mais qui se souciera de ça après moi??



Un devant et une emmanchure dos
Basta cosi!
J'ai appris comme ça au siècle dernier

Ce sont des patrons de mon père que je garde précieusement, car ça , c'est une page d'histoire...
On avait le devant et l'emmanchure de dos et .....
C'est tout!!
Le devant n'était pas complet comme vous pouvez le remarquer.
Le dos n'existait pas
Et les manches?
Et le reste

Plus en détail


Le 1/2 devant, si je puis dire était retourné vers le bas  pour trouver la mesure du bassin
Et le reste me direz vous
Et bien, on se servait de ça



Des épaulettes "standard"






Des cols "standard"
Tous gradués selon les tailles et les encolures
On remarquera que les épaulettes étaient aussi graduées et pour l'encolure et pour la longueur d'épaule

Mais on savait faire aussi cela




Tiens?
Le col double emploi dont j'ai parlé dans un précédent sujet .....
Comme je l'ai dit, je n'ai  rien inventé ...
 Celui là à au moins 1/2 siècle 
Mais le meilleur pour la fin....


Et bien ça, c'est le col "requin" dont le col dit "BHL" est un dérivé .....
Alors, que les dandies des forums s'extasient sur la création et le génie  .....
Permettez moi, au moins de sourire?

Et les manches?

On avait ça:


Ça c'est ce qui était écrit sur le devant (je sais ce n'est pas net)
Si on lit bien nous avons:
86 (au départ) 76 ensuite qui correspond à la longueur de devant
La même chose pour le dos 
Puis 59
 qui correspond à la longueur de manche à couper
Sous l'emmanchure de devant, il y avait 2 chiffres
Par exemple:
27/16
Ces mesures étaient divisées par puisque l'on coupe en double 
27 (54) correspondait  au tour d'emmanchure et 16 (32) au bas de la manche
Le cintrage des manches, comme l'ouverture (gorges de manches) étaient au bon vouloir des coupeurs
Donc d'une grande précision comme chacun peut s'en douter

Aujourd'hui, on fait des patrons complets
Devant /dos/ manches épaulettes cols et poignets

Les clients sont-ils moins satisfaits pour autant???

Juste pour l’anecdote avant de conclure
A cette époque on récupérait tout.
Comme je l'ai dis souvent, le principal soucis était l'économie 
Donc:
 
 Une fiche client qui servait d'arrondi pour les cols rond ou les poignets



 Les dits poignets faits avec une affiche

Ou, un col cassé









Mais cela ne nous empêchait pas de faire ça!!!



Les chemise à jabot des dandies de Johnnie WALKER
Avec tous les détails que j'ai cité plus haut
Alors??

Aujourd'hui??

MON COUP DE GUEULE POUR CONCLURE

Internet pollue tout 
Combien je vois de site et forums  où tout est expliqué dans le moindre détail par des gens qui ne connaissent rien!
Combien je vois de commentaires par des gens qui étalent un savoir qu'il n'ont pas 
J'ai même appris récemment qu'il fallait repasser une chemise à l'envers ....
Pour vous dire ...
Le plus grave n'est pas là!
Chacun peut publier ce qu'il veut, mais de là à prendre un ton professoral quand on sait rien de rien il y a, me semble-t-il à revoir ...
Le plus grave, c'est, ces moutons de Panurge qui suivent bêtement ce qu'ils lisent au lieu de se renseigner !!!
Prenons l'exemple des chemisiers:
Avant, on y venait pour la qualité du travail, les lignes, le concept du beau vêtement ...etc ...
Avec CONFIANCE!
Aujourd'hui, la démarche est différente ....
Comme il se doit, on pose des questions .... mais .....
la réponse est la suivante:
Oui, mais j'ai vu sur Internet (le Web disent les plus érudits)
Ca y est le mot "MAGIQUE" est prononcé!!!
Alors...
Vous achetez vos tissus chez qui?
Vos triplures viennent d'où?
Vous faites 5 points au cm ou 6?
Comment décatissez vous?
Est ce que vous faites les manches décalées (manches en avant...) ?
Les hirondelles mesurent combien?   
Ah? vous faites des boutonnières à la main?
combien de point sur chaque boutonnières ?

PARCE QUE,J'AI VU SUR INTERNET QUE ..... ((?))

DONC AUJOURD'HUI, GRÂCE A INTERNET C'EST PLUS MÉFIANCE QUE CONFIANCE

MAIS FOUTEZ LEUR LA PAIX !!!!!!

Un artisan digne de ce nom, fais un métier, avec amour et passion, et, est toujours prêt au dialogue pour améliorer son produit , pour satisfaire les exigences de ses clients, mais il y a des limites ....
Laissez les travailler comme ils savent le faire 
Les "dindons" des forums, les grands "Pros" qui font des sites, les conseilleurs , les "moi je sais tout"
Allez tout d'abord, vous renseigner, tester, parler 

INTERNET N'EST PAS UNE BIBLE! 
Vous leur faite perdre leur temps!!

Artisans, je vous aime!

Même si vous ne pouvez pas le dire ou le publier , j'espère  que ce petit message passera 

Merci à celles et ceux qui me lisent 
A bientot